jeudi 18 décembre 2014

merci à Sophie, Eeva, Simone ...




les coups de pouce du hasard


 

qu'est-ce qui détermine nos actions ?

aujourd'hui dans cet article, en sélectionnant mes photos j'aimerais te dire qu'une action en entraîne une autre et ainsi de suite, effet boules de neige ... sans avalanche forcément !

quelques exemples :

en passant à Strasbourg pour une visite familiale, j'ai voulu profiter au maximum de l'ambiance de Noël en visitant les marchés et aussi en passant au musée alsacien pour découvrir ses jolis sapins qui ornent les pièces à cette période de l'année comme tu as pu déjà le voir dans un précédent article.

sur une table le livre de Noël de Sophie Kniffke Ed. Grasset Jeunesse était à la disposition des visiteurs. je l'ai feuilleté silencieusement : je le connais par cœur et il m'est cher.

cet ouvrage m'a été offert un jour pour Noël - il est plutôt destiné aux enfants mais la personne qui me l'a offert sait que j'ai gardé dans un coin mon âme de jeunesse. j'ai tout de suite aimé son style naïf et plein de sensibilité. en un mot les images  de Sophie me parlent.

j'ai trouvé très peu de détails sur cette illustratrice Sophie Kniffke, née à Strasbourg.

un jour, j'ai essayé de m'inspirer par un de ses dessins et tout en peignant les visages je me suis dit pourquoi ne pas dessiner des êtres chers de ma famille ou de mon entourage comme le font traditionnellement les santonniers de Provence. cela me replongeait dans l'ambiance d'autrefois et ravivait des souvenirs enfouis. et c'est ainsi que j'ai pris comme modèle presque toutes les images de ce livre et j'ai passé de bons très moments ...


par exemple dans ce livre il y a une image avec le Père Noël qui avance sur un traîneau tiré par un cheval. je l'avais pris comme modèle pour ce dessin à l'aquarelle et à l'acrylique :
j'ai représenté la rue où j'ai habité longtemps, rue des chênes à Forbach. naturellement l'immeuble ne compte pas deux étages, mais trois, mais j'aime changer la réalité au gré de ma fantaisie. l'église ne se trouve pas à côté et elle est un peu différente. peu importe. la montagne au loin représente la colline du Schlossberg avec sa tour flanquée du grand drapeau tricolore français que l'on pouvait voir par beau temps depuis chez nous bien que la distance était d'environ 4 à 5 km. la maison en bois à l'arrière représente la première maison de mes parents située assez loin de là : rue des prés près de la forêt de chênes qui est à présent une carrière en voie de réhabilitation : il ne reste plus qu'une frange d'arbres de la forêt d'origine derrière un grillage. les bouleaux sont ceux qui ont poussé sur les "crassiers" résidus de l'extraction du charbon, pierres, poussières.



et maintenant passons à ces biscuits à la cardamome ...

j'ai trouvé la recette sur le blog de Eeva qui écrit en allemand et en finnois et dont j'ai vu en premier de belles chaussettes colorées tricotées main ... moi qui aimerais en faire autant j'étais fascinée par ses prouesses de tricoteuse et maintenant ce sont aussi ses biscuits que j'aime ! à voir sur :


 

j'ai réussi à faire ceux-ci :  



j'avais encore de la cardamome en gousse qui venait d'Inde transportée dans le sac à dos de B. heureusement que les graines étaient bien à l'abri dans leur gousse, le tout protégé dans un bocal hermétique à l'intérieur d'un placard (pas de lumière) ils ont gardé tout leur arôme
 



les gâteaux ont été découpés aux emporte-pièces formes anciennes (poisson, étoile, oiseau, cochon) et couverts après cuisson et refroidissement avec du sucre glace que je saupoudre à travers une passoire fine.



j'ai l'impression de mettre de la neige qui manque un peu en ce moment bien qu'elle ait déjà poudré à plusieurs reprises les montagnes environnantes : Loges des Gardes que l'on aperçoit au loin




quelques noisettes de notre récolte sont là car je fais aujourd'hui mes *Christstollen* à la façon de ma maman en ajoutant des détails gourmands de la recette du livre *les meilleurs desserts d'Alsace* de Simone Morgenthaler Ed. la nuée Bleue. R. les décortique en ce moment, j'ai déjà fait la pâte à la levure de boulanger ce matin et des raisins secs gonflent dans de l'alcool de mirabelle, provenance Saarland. La pâte a bien gonflé et attend d'être travaillée avant de rejoindre le four.





les pâtisseries permettront comme c'est la période de Noël de bien gâter mes invités au moment des festivités. il faudra encore sortir de leurs boîtes les décorations de Noël pour garnir un sapin ou une brassée de branches de conifères comme je l'ai fait l'année dernière. ci-dessous trois décorations anciennes de mes parents.







trois moineaux attendent leur tour à la mangeoire que j'ai bien garnie de graines devant la fenêtre où je pianote sur un clavier sans notes mais avec les touches de l'alphabet et les signes de ponctuations. le cactus de Noël de ma belle-mère fleurit en ce moment.

chaque petite chose engendre une autre ***

à bientôt

Mo.









1 commentaire:

Eeva / Oh, wie nordisch! a dit…

ICh verstehe zwar nicht so viel französisch, aber die Kekse sehen lecker aus! Ich wünsche Dir frohe Weihnachten!