mardi 22 septembre 2015

38ème semaine botanique à la cité des Papes













quel rapport entre des tampons anciens chinés chez Emmaüs, des images d'Avignon et Jean-Henri Fabre que Jean Rostand avait qualifié par ces mots « Un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s'exprime en poète ».


 


c'est  la rencontre avec l'affiche *musée Vouland* vers la gare d'Avignon et non loin de là : son nom apposé sur une plaque de rue, Jean-Henri Fabre, nom que j'ai retrouvé régulièrement lors de recherches suite à  ma curiosité envers le règne végétal et animal. son nom était présent aussi à l'exposition du petit musée de l'accueil du jardin pour la terre à Arlanc (voir 29ème ... 37ème empreinte *tour du monde du machaon* du 13 sept.) avec une étonnante collection d'épis de blé des différents continents.

pour en savoir plus sur ce grand homme : 



et les tampons dans tout cela ? une coïncidence, j'ai sorti en revenant d'Avignon mes tampons pour faire un peu de *tapisserie* sur des pages en papier d'un carnet comme autrefois où les peintres recouvraient les murs avec des tampons, des pochoirs pour les décorer. tout cela avec une dictée trouvée dans un livre d'une institutrice de Saint-Etienne ... de 1952. méli-mélo de photos pour vous.













d'autres idées créatives : creadienstag.de 





höhr den wind der durch die blätter weht. 
höhr das lied der windbrise. 
sie geht durch felder und wälder, gekleidet mit den farben der zeit.
 


 



***






diese 2 Fotos (Avignon) hatte ich ursprünglich für den Pingpong gemacht : Termin verpasst...

ces 2 photos prises à Avignon pour le pingpong de juillet Juli Startfoto - j'ai loupé la date ... et pour voir ce que les participants avaient imaginé cliquer là : Juli-Ergebnisse.
est-ce que la contemplation de l'eau du Rhône ou d'édifices n'aurait pas un effet zen ?
 

***





salut 

mo

























2 commentaires:

Astrid Ka a dit…

So schöne Fotos von Avignon, der Himmel so blau wie ich ihn von dort nur kenne:
Und eine schöne Erinnerung an Jean-Henri Fabre, dessen Haus in Sérignan ich 1981 besucht habe. Als Hobbyentomologin musste das einfach sein.
Auch die Pflanzen gefallen mir sehr, die du zeigst!

Bisou
Astrid

mano a dit…

"...gekleidet mit den farben der zeit" - ein schöner satz! und deine bilder passen so gut.
die fabre-ausstellung würde ich sehr gern ansehen!
liebe grüße, mano