samedi 31 mars 2018

March 三月 März mars

 

 

March  三月  März mars






Tabea Heinicker


début mars
ciel bleu trompeur
vague de froid qui donnait
cette couleur laiteuse au ruisseau
partiellement gelé







côté ciel nocturne
avec la lune presque ronde
nous terminons ce mois
comme nous l'avons commencé


mais côté nature changement radical

le myrobolan

Prunus cerasifera






haïku
 
 pourpre tout en neuf

 après sa brève floraison

prunus habillé




hier soir le ciel flamboyait
devant un autre prunus, à fruits jaunes



et ce matin samedi de bonne heure
la lune disparaissait à l'horizon derrière les platanes
après sa promenade nocturne




demain dimanche 
Pâques un 1er avril comme en 1934, 1956

n'oublie pas la tradition du
"poisson d'avril"

et celui d'offrir un sujet 

lapin, poule, œuf, cloche, poisson & cetera

en chocolat confectionné par un bon artisan






bonnes fêtes

mo






clic janvier


















clic février















 mars











vendredi 30 mars 2018

cabriole (8) du vendredi "mouettes rieuses"




Nice 
mi mars





le vent fort qui balançait
les feuilles de palmier
n'empêchait pas les mouettes de voler






ni de jouer la star comme cette mouette
qui restait immobile sur une voiture
pour le plus grand plaisir des badauds
dont de nombreux photographes
cadre rétréci pour préserver l'anonymat








fin du mois 

soleil printanier avec fleurs du marché








pour le grand bouquet de la fleuriste,

des tulipes jaunes 

disposées entre des branches de marronniers d'Inde

tombées à terre par le vent de mars





deuxième bouquet choisi chez un maraîcher
une narcisse des poètes au cœur orange s'était glissée
entre des narcisses jaunes sauvages





prendre son envol vers le mois d'avril
comme cette mouette en partance vers
 les eaux bleus de la mer Méditerranée















mo









vendredi 23 mars 2018

cabriole du vendredi (7) équinoxe de printemps



pour prolonger la visite
au jardin japonais de Monaco

quelques images & collages







le sable était soigneusement ratissé

barrières basses en bambou







 fleurs échappées d'un jardin sous un ciel étoilé

collage

carnet de mars 2018
  






 les barrières en fagots de bambou

laissaient entrevoir un bout de l'affiche  

clic * printemps des arts








essai pour attirer les beaux jours





les carpes koï

nageaient tranquillement dans l'eau de l’étang
entre les reflets des immeubles, du pont rouge, des rochers, de la maison de thé, des arbres & cetera ...





dans mon jardin sauvage
le printemps est bien là
équinoxe 20 mars à 17 h 15 
heure de Paris


 collage

"tapis vert voguant dans l'espace"

le carnet du mois de mars 2018
accueille également des images
comme un rameur solitaire
au port de Monaco 







 un camélia du Japon d'ornement 
 Camellia japonica 
commençait à fleurir





posé sur le sol du parc de la mairie de Mably
qui accueille de beaux arbres et quelques statues 
une de mes dernières pages dessin/collage

parterre de planètes fleurettes imaginaires








bon weekend !


mo


 

nota 
à Mably, dimanche 25 mars de 10 h à 18 h 
artistes dans le parc






liens


 motifs de fleurs
nature du jeudi
art papier étoiles

lundi 19 mars 2018

eye poetry s'envoler au printemps






parc Perdiguier Avignon




au parc Agricol Perdiguier à Avignon
ces deux pigeons se reposaient
sur une statue souriante

 


ce ne sont pas les statues qui pourraient s'envoler de joie avec l'arrivée du printemps
 comme le dit cet extrait de 
  
"Ronja Räubertochter" d'Astrid Lindgren

"Eine Weile standen sie schweigend da und lauschten dem Zwitschern und Rauschen, dem Brausen und Singen und Plätschern in ihrem Wald. Alle Bäume und alle Wasser und alle grünen Büsche waren voller Leben, von überall erscholl das starke, wilde Lied des Frühlings. "Hier stehe ich und spüre, wie der Winter aus mir herausrinnt", sagte Ronja. "Bald bin ich so leicht, dass ich fliegen kann."

qui pourrait se traduire par 

 "pendant un moment, ils restèrent silencieux, écoutant les gazouillis et les murmures, les crépitements, les mélodies et les éclaboussures dans la forêt. tous ces arbres, cette eau, ces buissons étaient pleins de vie, de partout s'élevait la chanson puissante et sauvage du printemps.  
" je suis là et je sens l'hiver sortir de moi ", a déclaré Ronja.
" bientôt, je serai si légère que je pourrais m'envoler "





au bord d'un chemin du Luberon

 
mais peut-être nous " en pensée "
comme le font ces deux pigeons, ainsi 
que leurs nombreux autres compagnons,
j'en ai compté une vingtaine
dont l'un avait une belle huppe blanche
sur la tête
tous quémandant des miettes





plus loin
un peu de musique pour les yeux et l'âme en attendant le printemps

" Bald bin ich so leicht, dass ich fliegen kann. "



" bientôt je serais si légère que je pourrais m'envoler " 









mo









mo









vendredi 16 mars 2018

cabriole (6) du vendredi "voie lactée"






vendredi dernier le miroir d'eau 
de la promenade Paillon à Nice
démultipliait l'espace






croquis d'un motif coloré
 "marché aux fleurs de Nice"

ici au jardin les violettes, les pervenches, les jacinthes
proposent leurs belles gammes de bleu
 




ces branches ne sont pas encore fleuries, leur parure de lichen me semblait trop précieuse pour finir dans les broyeuses

ramassées pas loin d'ici elles étaient entassées sur un chemin où des jardiniers taillaient une haie






idéales pour être disposées
dans ce vase, le premier que j'ai
modelé à l'occasion d'un atelier poterie






autre coup d'oeil dans mon carnet
les nombreux galets de la plage de Nice
...
l'infini des étoiles & autres corps célestes




 et ce très beau parc visité la semaine dernière
"le jardin japonais" à Monaco
juste à côté de la mer au pied des immeubles
en un instant on est transporté au Japon...








petit rappel
vernissage demain matin à 11 h de 

l'exposition des artistes de Mably















lundi 12 mars 2018

12 de 12 "Horas ne numerem nisi serenas"







des images des derniers jours
avec ceux d'aujourd'hui 




ravie de revoir la mer méditerranée à Nice

si souvent peinte par Raoul Dufy





apercevoir en chemin

les vignes des côtes du Rhône






surveiller le chat qui veut jouer 


avec le fil de fermeture du carnet qui s'étoffe





admirer enfin des oranges sur un oranger



les baies d'aubépine rapportées de voyage
prennent place ici 
 


pour dissimuler des travaux,
 
bâches discrètes au port de Monaco






pour Michaela des motifs de fleurs en mars






éprouver une tristesse profonde devant ce mémorial

des victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice






haïku

citron bien palot 
il résiste après le froid
parc à Avignon





le printemps est là

fleurs du prunier ce matin 

arrosées par la pluie du jour







continuer d'illustrer le thème des planètes et univers 
chez Susanne 

"la grande ourse" et "la petite ourse"
avec des collages chinés dans mes photos 
oursons vus à Strasbourg
étoile dorée, pierres, bois flotté, 
feutre blanc
washi tape


Horas ne numerem nisi serenas 

Lycée Massena

 
12ème jour du mois de mars
chez Caro 


 



mo



lien
niwibo